Sehatry ny fambolena: mizotra mankany amin’ny fahavitan-tena ara-tsakafo

Efa mizotra mankany amin’ny fanatanterahana ny Velirano izay nataon’ny filohan’ny Repoblika ny asa atao eo anivon’ny Ministera sy ny sehatra tsy miankina maro amin’izao fotoana izao, dia ny fanatratrarana ny fahavitan-tena ara-tsakafo, indrindra ny ara-bary. Isan’ny tetikasa mikendry manokana izany ny PRESAN, tetikasa misehatra eo anivon’ny nosy Comore, Seychelle, La réunion, Maurice ary  Madagasikara.

Manoloana izany indrindra dia nisy ny atrikasam-paritra nandritry ny 5 andro (23 izay notanterahina tao amin’ny Colbert Antaninarenina  mahakasika ny fanatsarana ny fanjarin-tsakafo. Nandraisan’ireo sampam-panjakana misehatra amin’ny fambolena, ny fiompiana,  ny jono,  ny varotra, ny fahasalamana anjara, sy ireo sehatra tsy miankina toy ireo orinasa mpanangona sy mpanodina ary mpanondram-bokatra, ary koa ireo mpisehatra ao anatin’ny rafitra mpandrindra ny fanjarin-tsakafo  eto amin’ny ranomasimbe indianina. Nosokafan’Andriamatoa Minisitry ny Fambolena sy ny Fiompiana ary ny Jono, Lucien RANARIVELO, tamin’ny fomba ofisialy izany ny Alatsinainy 23 Septambra 2019.

Tanjona ny hanatsaràna sy hanamafisana ireo   drafitra teknika sy hitondrana fifampidinihana iarahana amin’ireo mpandray anjara voakasika amin’ny fanatanterahana ny fandaharanasa PRESAN.

100 000ha ho ajariana

Ho an’i Madagasikara manokana, paikady lehibe no efa napetraky ny  fanjakana  hanatratrarana ny fahavitantena ara-tsakafo  dia ny fananganana  ny fotodrafitrasa vaovao. Tanimbary sy lemaka voatondraka tsy latsaky ny 100 000 Ha no ezahina hatsangana sy  hohatsaraina, ary efa mandeha ny asa ankehitriny.  Paik’ady apetraka ihany koa ny fampanantonana ny teknisianina eny anivon’ny distrika na Kaominina, hitondra torohevitra sy teknikam-pamokarana ho an’ny mpamokatra mba tena hamaly tokoa ny tanjona izay napetraka. Amporisihana araka izany ny sehatra tsy miankina mba hiara-hiasa sy hifameno tanteraka amin’ireo tantsaha mpamokatra mba hampahomby izay seham-pamokarana izay.

Secteur agriculture: action vers l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire

La sécurité alimentaire et nutritionnelle est une priorité pour les îles de l’Océan Indien  à savoir Madagascar, Comores, La Réunion, Maurice et Seychelles, du fait de son rôle majeur dans l’assurance du bien-être de l’individu et de base de l’épanouissement humaine. Les actions des différents ministères, des secteurs privés et des projets œuvrant dans ce domaine  comme le PRESAN (Programme Régional de Sécurité Alimentaire et de Nutrition) s’orientent absolument vers l’amélioration de la sécurité alimentaire et la concrétisation de la vision du Président de la République de Madagascar.

Les Indiaocéaniens réunis pour améliorer le système alimentaire

Par la suite, un atelier régional réunissant des représentants du secteur public des domaines de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche, de l’industrie, du commerce, de la santé ; du secteur privé dont les entreprises de collectes agricoles, de transformation alimentaires, d’exportation et des organisations des producteurs agricoles, ainsi que des acteurs qui interviennent dans le système alimentaire de la région COI s’est tenu au Colbert Antaninarenina. L’ouverture officielle de cet atelier a eu lieu le 23 septembre 2019 par Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Lucien RANARIVELO.

L’objectif de l’organisation de cet atelier est en premier lieu, de présenter, d’enrichir et de valider les plans techniques et les perspectives pour l’amélioration du système alimentaire au niveau de la région de la COI ; et ensuite de mener des concertations techniques avec les acteurs impliqués dans la mise en œuvre du PRESAN, afin de recueillir les avis et les recommandations sur les initiatives d’appui en cours de réalisation et en perspectives. L’appropriation des projets par les parties prenantes et leurs implication par le biais de processus participatifs est essentielle dans l’optique de l’assurance qualité et de garantie de leur collaboration.

100 000ha aménagés

Pour sa part, Madagascar a déjà mis en place des stratégies pour l’accomplissement de la sécurité alimentaire dont la construction de nouvelles infrastructures. Plus de 100 000 hectares de périmètres et de rizicultures sont en cours d’aménagement. Ainsi, le rapprochement  des techniciens avec les producteurs au niveau de la commune et du district est avancé, en vue d’apporter des conseils et des techniques de production. Le secteur privé est incité à coopérer pleinement avec les agriculteurs producteurs  pour assurer l’augmentation de leur productivité.

Retour

Comments are closed.